Le Label Jeunes FFF en marche

Pour la troisième saison, le « Label Jeunes FFF » est déployé par la Fédération sur l’ensemble du territoire afin de renforcer la notion de « Projet Club » et de récompenser les clubs les plus méritants en matière de structuration et de développement.

Pleinement inscrit dans le cadre de la politique fédérale d’accompagnement des clubs, le « Label Jeunes FFF » représente une véritable distinction nationale en accompagnant la structuration des clubs amateurs autour de 4 axes :

– Le projet associatif
– Le projet sportif
– Le projet éducatif
– Le projet d’encadrement et de formation

Délivré à trois niveaux (« Espoir », « Excellence », « Elite ») pour une durée de trois saisons (à compter de celle suivant la délivrance du label), ce label est accessible à tous les clubs, quel que soit leur niveau de compétition.

Les clubs doivent répondre à tous les critères incontournables et doivent atteindre un minimum de points parmi les critères cumulables pour chacun des trois niveaux de distinction.

Pour s’autoévaluer et identifier les différentes pistes d’amélioration, la FFF propose un outil d’autodiagnostic (disponible sur « Footclubs ») conçu au service des clubs et de leur projet. Ce « simulateur » constitue une première étape importante pour se jauger compte tenu de l’ensemble des critères pris en compte dans l’évaluation du Label Jeunes FFF.

Que le club soit candidat au Label Jeunes FFF ou simplement désireux de connaître son niveau de structuration, cet outil doit l’aider à mieux comprendre sa situation, et à définir ainsi un véritable projet de développement en réponse aux constats réalisés et en cohérence avec ses objectifs.

Vous pouvez contacter dès à présent Christophe MARROUAT pour de plus amples renseignements dans votre démarche d’autodiagnostic.

Une réunion sera organisée prochainement afin de présenter ce dispositif et d’accompagner les clubs dans leur démarche.

Vous retrouverez ici des explications sur l’outil Autodiagnostic de Footclubs et ici le Règlement du Label 2017/2018.

Par Bernard Lagarrigue

Articles les plus lus dans cette catégorie